Origines du bouvier bernois

Il existe différents théories pour expliquer les origines du bouvier bernois. La principale hypothèse le considère comme un descendant direct du dogue du Tibet, un chien utilisé par l’armée romaine lors de son invasion du territoire qui est aujourd’hui la Suisse. Utilisés pour la protection des soldats, ces mastodontes auraient fini par s’intégrer à la vie locale et les bergers les auraient croisés avec leurs chiens pour former le type de bouvier bernois que nous connaissons aujourd’hui.

Bouvier bernois origines

Source: Kristina Servant Photographie.

La race qui ressort du croisement conserve un bon instinct de garde et de protection, ce qui lui permet de défendre les fermes et de protéger le cheptel contre les différents dangers. Elle effectue aussi d’autres travaux sur les fermes, comme par exemple la tire des charrettes. Certains vont même jusqu’à surnommer le bouvier bernois « le cheval des pauvres »!

Cette sélection s’est effectuée dans le comté de Berne, ce qui justifie le choix du nom du chien. Il adopte son nom officiel en 1913. En 1924, on découvre des crânes de chiens comparables à la race en banlieue de Zurich, ce qui porte à croire certains cynophiles que le bouvier bernois origine directement de la Suisse. Comme vous pouvez le constater, reconstituer une histoire aussi ancienne n’est pas chose facile.

En conclusion, le bouvier bernois fait partie de la famille des chiens de bouviers suisses, qui compte trois autres chiens – le Bouvier de l’Entlebuch, le Bouvier d’Appenzell et le Grand Bouvier Suisse.